L’angiographie à Paris 5 au Centre ophtalmologique COSS

Angiographie

L’angiographie est un examen invasif, qui permet, grâce à l’injection d’un produit de contraste dans les veines, de visualiser la circulation des vaisseaux de la rétine et de sa tunique vasculaire sous-jacente, la choroïde. C’est un examen qui vient compléter au besoin, les examens d’imagerie classiques non invasifs que sont les rétinographies et l’OCT. Il nécessite un équipement spécifique, et n’est par conséquent pas réalisable par tous les ophtalmologistes.

Fonctionnement de l’angiographie

Le système utilisé est un ophtalmoscope à balayage laser confocal (SLO). Le colorant injecté est le plus souvent la fluorescéine, dont le spectre d’absorption se situe entre 390 et 503 nm. C’est une molécule de petit poids moléculaire (332D), par conséquent très diffusible car n’ayant pas de liaison ferme avec les protéines, et dont l’élimination se fait par voie rénale en 24 à 36 heures.

La source laser émet une lumière monochromatique bleue (460-520 nm), qui balaie en ligne la rétine et excite la fluorescéine qui l’absorbe. Cette dernière réémet de la lumière, mais elle n’a plus la même longueur d’onde (c’est la fluorescence). La lumière émise repasse dans la même unité de balayage, doté d’un filtre d’arrêt qui supprime la lumière bleue réfléchie et laisse passer la lumière fluorescente. L’intensité lumineuse arrive ainsi dans un capteur, et l’image est reconstituée point par point en direct sur un écran, permettant ainsi de visualiser la circulation rétinienne avec une grande précision. Cet examen, de manière très rare, peut générer des réactions allergiques graves, du fait de la fluorescéine injectée. En cas d’antécédent allergique médicamenteux, une prémédication peut donc vous être prescrite.

ll est également possible de réaliser des angiographies dans le spectre infra-rouge, en utilisant un autre colorant, le vert d’indocyanine, qui lui présente un spectre d’absorption et d’émission respectivement de 780 et 830 nm. Le poids moléculaire est plus élevé, 775D, et la liaison aux protéines plasmatiques est forte. Le produit est éliminé par voie hépatique. Il n’y a pas de problème d’intolérance ou de réaction allergique avec le vert d’indocyanine contrairement à la fluorescéine.

Indications

L’angiographie est indiquée pour l’exploration des pathologies vasculaires rétino-choroïdiennes comme la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) la rétinopathie diabétique, les occlusions veineuses rétiniennes, les tumeurs, les angiomatoses….ainsi que dans le bilan des inflammations oculaires (uvéites). L’avènement de la technologie d’OCT-Angiographie, qui permet de visualiser les vaisseaux rétiniens sans injection de produit de contraste, a permis de diminuer le recours à l’angiographie. Néanmoins, cet examen reste indiqué dans certaines situations qui vont seront expliquées par votre ophtalmologiste.

Déroulement de l’examen

L’examen d’angiographie à la fluorescéine ou au vert d’indocyanine se déroule de la façon suivante : le visage est calé contre l’appareil, grâce à un appui frontal et à une mentonnière. Au préalable, il vous sera instillé des collyres permettant une dilatation de la pupille afin d’avoir un accès optimal à la rétine. L’œil fixe une cible lumineuse, et un balayage des structures oculaires est effectué par la lumière infra-rouge. L’injection de colorant est réalisée par un petit cathéter dans la veine du bras, posé par l’infirmière du centre ou le médecin lui-même, qui sera ôté après quelques minutes, une fois qu’aucune réaction secondaire au produit n’aura été observée. La durée de l’examen varie de 5 à 30 minutes. Plusieurs clichés sont réalisés successivement en alternant d’un œil à l’autre. Tous les clichés seront ensuite transférés dans votre dossier informatique sécurisé du Centre Ophtalmologique Sorbonne Saint-Michel. Au décours de l’examen par angiographie, votre peau prendra une coloration jaune, et les urines seront orangées pendant 24 heures. En cas d’utilisation de vert d’indocyanine, les urines seront colorées en vert.

Journal Français d’ophtalmologie, Ed Masson, Paris, 2000 ; 23, 8, 821-834
Rétine, Ed Lavoisier, collection Médecine et sciences, Avril 2012.

Feuille d’information SFO – L’angiographie en fluorescence

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles

1 vote(s)

Moyenne : 5,00 sur 5

Loading...

Commentaire

Laissez un commentaire et le COSS vous répondra au plus vite

A-
A+