Traitement du dermatochalasis à Paris 5 au Centre ophtalmologique COSS

Dermatochalasis

Le dermatochalasis correspond à un excès cutané au-dessus des paupières supérieures pouvant entraîner un aspect inesthétique et/ ou de lourdeur palpébrale mais aussi parfois des conséquences fonctionnelles invalidantes.

Les indications de la chirurgie du dermatochalasis

Le dermatochalasis représente un surplus cutané qui peut apparaître avec l’âge au-dessus des paupières supérieures par relâchement du tissu de soutien. Il est souvent associé à une protrusion ou un prolapsus de la graisse orbitaire (« boule de graisse »). Celui-ci peut entraîner un désordre esthétique avec aspect de paupière tombante. En cas de dermatochalasis évolué, il peut conduire également à une sensation de lourdeur autour des paupières, de douleurs de l’arcade sourcilière, à la présence de cils dans l’axe visuel, jusqu’à la réduction du champ visuel supérieur. Le dermatochalasis est plus fréquemment retrouvé chez les personnes âgées mais peut également survenir chez des patients d’âge moyen, particulièrement s’il existe une prédisposition familiale. L’indication opératoire du dermatochalasis repose sur la gêne esthétique du patient. En cas de dermatochalasis important, l’indication opératoire peut être portée par une amputation du champ visuel supérieur.

Le bilan pré opératoire

Le dermatochalasis est un diagnostic clinique qui est aisément fait au cours d’une consultation ophtalmologique. Le médecin diagnostique un dermatochalasis par la visualisation d’un excès de peau au-dessus de la paupière supérieure. Le pli de la paupière supérieure apparaît en règle plus bas que la normale ou peut même être invisible. Le repli cutané entraîne un aspect de paupière « pleine » dû à la position du sourcil. L’excès cutané est évalué en position statique et dynamique. Le praticien évaluera jusqu’où il se prolonge en latéral. Le médecin est amené à pincer l’excédent de peau entre le pouce et l’index, ce qui permet d’évaluer la quantité de peau à retirer sans entraîner de difficulté à fermer la paupière ni d’aggravation de la ptose sourcilière. L’ophtalmologiste prêtera également aussi attention à la position de vos sourcils afin de dépister une ptose sourcilière associée, au cadre orbitaire osseux, au degré du prolapsus de la graisse orbitaire…

Devant un dermatochalasis important, un champ visuel peut être réalisé afin d’estimer le degré d’amputation du champ de vision supérieur et d’évaluer son éventuelle prise en charge par la sécurité sociale dans le cadre d’une chirurgie fonctionnelle. En effet, habituellement considéré comme chirurgie esthétique donc non sujette à un remboursement par la sécurité sociale, la chirurgie du dermatochalasis peut être prise en charge si il existe un déficit visuel associé, qui sera évalué par un champ visuel.
Le médecin réalisera également systématiquement des photographies de votre visage en pré-opératoire.

Déroulement de l’intervention

L’intervention a lieu sous anesthésie locale, potentialisée par sédation, en chirurgie ambulatoire à la clinique, les deux paupières dans le même temps. Le premier temps consiste à réaliser un marquage au feutre des zones à retirer. Votre participation à ce moment-là sera sollicitée afin de bien localiser les niveaux des incisions à réaliser. Puis le chirurgien procède à l’injection d’anesthésique local. La chirurgie du dermatochalasis en elle-même débute alors et consiste en une résection myocutanée (de la peau et du muscle orbiculaire sous-jacent) dans le pli palpébral supérieur. La blépharoplastie de la paupière supérieure est l’une des procédures chirurgicales fonctionnelles et esthétiques les plus réalisées.

Les suites de l’intervention

Dans les suites d’une chirurgie pour dermatochalasis (blépharoplastie supérieure), les premiers jours post-opératoires sont marqués par un œdème et un hématome des paupières supérieures rapidement résolutifs (environ une semaine). Des sutures sont mises en place et retirées dans les 5 à 7 jours après la chirurgie. Des pommades sont appliquées sur les cicatrices (et dans les yeux) pendant un mois. Il est conseillé d’éviter l’exposition au soleil et le tabagisme pendant la période de cicatrisation. Le résultat définitif est obtenu après un mois. Si vous avez l’habitude de cicatriser fortement avec des cicatrices hypertrophiques dites « chéloides », la cicatrice de blépharoplastie sur la paupière supérieure peut prendre le même aspect.

Feuille d’information SFO – Chirurgie des anomalies des paupières liées à l’âge

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles

0 vote(s)

Moyenne : 0,00 sur 5

Loading...

Commentaire

Laissez un commentaire et le COSS vous répondra au plus vite

A-
A+