Les pathologies de la cornée - Centre ophtalmologique COSS Paris 5

Pathologies de la cornée

La cornée est la structure transparente la plus antérieure de l’œil qui peut être le siège de différentes pathologies.

Quelles sont les pathologies de la cornée ?

La cornée peut être le siège de diverses pathologies d’origines différentes : infectieuses (kératite, abcès…), traumatiques (érosion, ulcère…), dégénératives (kératocône le plus connu, dégénérescence marginale pellucide..), héréditaires (dystrophies dont les plus fréquente sont la dystrophie de Cogan et de Fuchs). La cornée étant très largement innervée, toute pathologie aiguë de la cornée est douloureuse et donne volontiers un œil rouge. Tout trouble de la transparence cornéenne entraînera une baisse visuelle.

Qui est concerné ?

Les atteintes infectieuses de la cornée concernent volontiers les patients porteurs de lentilles de contact. Cependant un patient avec ATCD d’herpès oculaire sera à risque de présenter des épisodes répétés d’atteinte cornéenne herpétique. Les atteintes traumatiques de la cornée sont fréquentes ; tout traumatisme minime de la cornée (ongle, feuille, griffe d’animal..) peut conduire à une érosion ou à un ulcère de la cornée qui se traduira par de fortes douleurs et une intense photophobie mais qui cicatrise en 48-72h dans la majorité des cas avec un traitement adéquat (+/- ablation de corps étranger associé) sans séquelle visuelle en règle. Le kératocône représente l’atteinte dégénérative la plus fréquemment retrouvée chez le sujet jeune et qui évolue principalement entre 20 et 30 ans. Il correspond à une déformation progressive de la cornée pouvant entrainer une baisse de la vision et qui survient principalement chez des patients jeunes, avec ATCD de kératocône familial, qui se frottent les yeux, avec un terrain atopique… Les dystrophies cornéennes sont des anomalies héréditaires rares qui peuvent compromettre l’intégrité des couches de la cornée. Certaines sont asymptomatiques, d’autres peuvent entrainer des atteintes visuelles.

Les examens pour détecter les pathologies de la cornée

L’examen biomicroscopique de l’œil permet de détecter la majorité des pathologies cornéennes, à l’aide de l’instillation de gouttes colorées (fluorescéine). Pour les pathologies dégénératives comme le kératocône ou toute autre pathologie entrainant un déficit visuel avec astigmatisme, une topographie cornéenne ainsi qu’un OCT de la cornée peuvent compléter l’examen.

Les traitements des pathologies de la cornée

Les pathologies traumatiques, kératites et infectieuses se traitent principalement médicalement par instillation de collyres et de pommades localement. En cas d’atteinte infectieuse grave, un traitement en hospitalisation dans un service spécialisé peut être recommandé. Le kératocône peut nécessiter un traitement chirurgical comme la pose d’anneaux intracornéens, un crosslinking ou une greffe de cornée, en plus du port de lentilles de contact rigides. Les dystrophies de cornées évoluées peuvent également avoir recours à un traitement chirurgical par laser de surface ou greffe de cornée.

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles

0 vote(s)

Moyenne : 0,00 sur 5

Loading...

Commentaire

Laissez un commentaire et le COSS vous répondra au plus vite

A-
A+