Laser YAG : Traitement des maladies vasculaires de la rétine dans à Paris 5 - COSS

LASER (YAG et Rétine)

Le principe du laser est d’émettre une lumière de longueur d’onde spécifique, qui va être absorbée par les tissus, et transformée en chaleur, pour ainsi détruire les éléments cibles ayant absorbé l’énergie. La mélanine (située dans l’épithélium pigmentaire sous rétinien et irien), ainsi que l’hémoglobine (dans les vaisseaux sanguins) sont les principaux tissus oculaires absorbant l’énergie lumineuse et sont les cibles privilégiées de la réaction thermique attendue.

Fonctionnement du laser

Les premiers lasers utilisés en ophtalmologie sont apparus dans les années 1960, et utilisaient du gaz (Xénon puis Argon). Ensuite, l’amplification de la lumière s’est faite à partir d’un cristal (grenat d’aluminium) dopé avec des ions aux propriétés laser (comme le néodyme). Alors que le laser argon produit une lumière de 2 longueurs d’onde différentes (488 nm et 514 nm), le laser Nd:YAG émet une seule longueur d’onde.

Le laser YAG « classique », émet une longueur d’onde de 1064nm, et est utilisé pour traiter la partie avant de l’oeil (segment antérieur), tandis que les laser Yag à fréquence doublée, produisent une lumière de longueur d’onde 2 fois plus courte que la longueur d’onde classique (soit 532 nm), et sont utilisés pour les traitements de la partie postérieure de l’œil (fond d’œil, c’est à dire la rétine). Ces derniers prennent l’appellation de « laser multispots », car ils peuvent produire plusieurs impacts, d’une durée très courte (10 ms), en un seul déclenchement, permettant ainsi de traiter l’œil beaucoup plus rapidement, et surtout, avec moins de douleurs. La lumière laser produit de la chaleur, qui va être absorbée par les tissus cibles et générer une micro-brûlure (principe de photocoagulation). On peut traiter et brûler soit les vaisseaux (anomalies vasculaires comme les anévrysmes capillaires) soit l’épithélium pigmentaire, situé en arrière de la rétine (qui contient de la mélanine absorbant l’énergie lumineuse) et par contiguïté, la rétine externe (photorécepteurs, cônes et bâtonnets).

Indications

Laser rétinien:

Toutes les maladies vasculaires de la rétine dans lesquelles se produit une ischémie importante (c’est à dire un manque d’oxygénation de la rétine), sont susceptibles d’être traitées au laser, souvent en complément des injections intra-vitréennes. Les principales sont : la rétinopathie diabétique et les occlusions veineuses rétiniennes. Le principe est la destruction partielle des zones de rétine ischémiques. Le ciblage direct de certains vaisseaux anormaux, permettant leur occlusion, peut également être réalisé. Enfin, les déchirures rétiniennes, qui peuvent, si elles ne sont pas traitées, conduire à un décollement de rétine, sont également traitées au laser. Le traitement consiste à entourer la déchirure, et la brûlure ainsi créée sur la rétine, induit une cicatrice solide qui empêchera l’évolution vers un soulèvement rétinien plus étendu (ou décollement de rétine).

Laser du segment antérieur :

  • Iridotomie : perforation de l’iris permettant d’améliorer l’écoulement de l’humeur aqueuse. Indiqué dans certains cas de glaucome ou dans les yeux à risque de glaucome.
  • Capsulotomie : ouverture du sac capsulaire opacifié en arrière de l’implant cristallinien, à distance d’une chirurgie de cataracte.

Déroulement

La séance se déroule au cabinet, lors d’un rendez-vous externe dédié. Il faut compter au moins 45 minutes. Des collyres sont instillés à votre arrivée afin de permettre : soit une dilatation pupilllaire suffisante pour accéder à la capsule ou au fond d’œil, soit un myosis pour traiter l’iris. Une anesthésie locale par collyre est également réalisée. Le visage est calé contre l’appareil, grâce à un appui frontal et à une mentonnière. Le médecin procède à la séance de laser grâce à une lentille de contact qui est posée sur l’œil. La durée de la séance varie généralement de 5mn à 15mn. Il est possible de repartir seul, à condition de ne pas conduire car la vision de l’œil traité sera transitoirement floue pendant quelques heures.

Feuille d’information SFO – Ouverture capsulaire au laser Yag

Feuille d’information SFO – Opération de l’iris au laser

Feuille d’information SFO – Traitement de la rétine par laser

Référence

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles

1 vote(s)

Moyenne : 5,00 sur 5

Loading...

Commentaire

Laissez un commentaire et le COSS vous répondra au plus vite

A-
A+